pour Youth Exchange

Bonjour la France, il y a un petit moment que je ne vous ai pas écrit.

Pour commencer le mois d’octobre, dès le 3, il y a eu d’énormes manifestations, ici en Equateur. Les écoles dans tout le pays ont commencé à être fermées dès le lundi 5 octobre.
Je ne suis pas allée à l’école jusqu’au 14 de ce même mois. Chaque soir on attendait de savoir si le lendemain il y aurait ou non cours.

Durant ces 10 jours le temps a été plutôt long et il y avait des journées ennuyantes parce qu’on ne pouvait que très peu sortir de la maison.
J’ai quand même pu aller jouer chez les voisins plusieurs fois quand ils nous ont invités à venir manger. Pendant ces journées-là, j’ai quand même bien rigolé, ping-pong, on a discuté, chanté…

J’ai aussi eu l’occasion d’apprendre à jouer avec mes parents au telefunken et à un autre jeu, le 31, deux jeux de cartes auxquels tout le monde joue ici.
Le 12 au matin, Renato, une des personnes du Rotary avec qui je suis le plus proche, m’a invitée à venir dormir chez lui avec sa fille qui est une bonne amie. On est allé, en marchant dans la ville, voire de la famille à eux pour un repas en famille.

Le 15 octobre les écoles ont rouverts, donc retour en cours et à une vie normale. Je suis allée deux jours en cours car le 17 nous sommes parties pour notre deuxième bus
trip. Ce bus trip était vraiment génial. Le premier jour nous nous sommes arrêtés à Portoviejo.
Le soir nous sommes allés dans un parc dans la ville. Le Rotary nous avait prévu une surprise. A l’aide d’un projecteur, à travers des jets d’eau, étaient illuminés le logo du
Rotary puis le mot « Bienvenue » qui défilait dans toutes les langues, c’était super, on a pu faire pleins de photos.

Dans la chambre j’étais avec Sofie et Anna deux suisses très gentilles. Sofie est dans ma ville donc je la connaissais mais Anna a été une super découverte.
Le lendemain nous avons participé à un défilé, le défilé de Portoviejo pour les 199 ans d’indépendance de cette ville. Il faisait très très chaud, on avait l’obligation de porter un jean, des baskets et le blazer.
Une fois le défilé fini nous avons pris le bus pour aller manger à un autre endroit. Ou nous avons fait pleins de photos sur des lettres avec en arrière-plan la vue sur la ville.
Ensuite nous sommes allés à l’hôtel prévu pour le reste du séjour. Un super hôtel avec piscine, au bord de l’océan.
Ce soir-là nous avons profité de la piscine puis fait un énorme karaoké. Même quand internet ne marchait plus, on continuer tous à chanter à tue-tête. C’était une soirée très cool.
Le jour suivant, nous avons pu profiter de l’océan, la piscine et manger des noix de coco. Et le soir nous avons tous finis tous habillés dans la piscine, à se pousser les uns les autres avec la musique à fond. Une soirée géniale, je pense que je vais m’en souvenir toute ma vie.

Le 20 octobre, nous sommes allés faire un tour avec un guide dans un endroit un peu comme la jungle, on a pu voir des singes. C’était chouette.

Après ça, nous sommes montés à un point de vue, entouré par l’océan de chaque côté, c’était magnifique.
Le soir de cette journée, il y a eu une soirée talents ou chaque pays devait faire une prestation assez originale pour représenter son pays. Suivi de ça, il y a eu l’élection du roi et de la reine de ce voyage : une Belge et le Taïwanais.
A la fin, de ce bus trip on était tous très tristes de devoir se quitter. Pour les deux prochains bus trip, l’Amazonie et les Galápagos nous ne serons surement pas ensemble car on ne peut pas y aller à plus de 30 et nous sommes environ 80 jeunes. Ce voyage était vraiment génial on s’est plus mélangés entre nationalités et avons plus rigolé tous
ensemble.

Nous sommes rentrés le lundi 21 octobre.
Le mardi, le Rotary nous a autorisé à ne pas aller en cours pour pouvoir se reposer de ces derniers jours super chouettes mais bien fatigants. Ensuite ma vie a repris son cours, école le matin puis cours d’espagnol l’après-midi.
A partir du 27 octobre nous avons commencé à boire « la Colada Morada » une boisson traditionnelle qu’ils préparent et partagent avec la famille. Elle se boit généralement avec du pain, aux alentours du 2 novembre, le jour des morts. Pour moi cette boisson est bonne mais très sucrée et très vite écœurante, de plus je trouve qu’elle est meilleure bue chaude.

Le 31 octobre, il y eu une fête organisée par le jeunes Interac de ma ville. Cette soirée était plutôt ennuyeuse parce qu’il y avait énormément de gens et que la plupart de mes amies font parties de l’Interac et donc était occupés à gérer la soirée.
Le lendemain nous sommes partis à 5h00 du matin de chez moi et nous sommes allés chercher Sofie, l’autre fille d’échange. Comme le vendredi 1 novembre et le lundi 4, étaient fériés mes parents nous ont emmené Sofie et moi, à la mer à Esmeraldas, à environ 5h00 de route de notre ville. Une fois arrivée nous avons rejoint ma sœur, et la famille de la cousine de ma mère. Nous étions dans un lieu avec plusieurs bâtiments et donc beaucoup de logements. Nous avions la piscine en contre-bas de l’appartement et l’océan en face.
Avec Sofie nous avons passé nos 4 jours dans la piscine ou sur la plage. Nous sommes, avec mes parents allés voir un village un peu plus festif ou nous avons pu
marcher dans les rues et boire un super milkshake.

Nous avons aussi eu l’occasion de manger une crêpe avec nutella, banane et fraise, elle était super bonne!!!!
Ensuite le mardi retour à l’école. J’étais contente de revoir mes amies.
Le vendredi suivant, je suis allée à une fête, on n’était pas beaucoup donc c’était vraiment super chouette. On a vraiment bien rigolé.
Le dimanche je suis allée, voir mon frère faire un rallye de voiture à Ambato, une ville à un peu moins d’une heure de chez moi.
Le lundi soir, avec ma famille nous sommes allés à Quito la capitale parce que ma mère devait avoir recours à une petite intervention chirurgicale.
Le jeudi mon père m’a proposée de venir travailler avec lui. Comme il devait aller dans une autre ville, j’ai accepté. J’ai eu l’occasion pour notre premier arrêt de profiter de la vue sur tous les alentours de ma ville. Notre deuxième arrêt a été à un canyon, c’était très beau. Le troisième arrêt que je voulais vraiment faire était à Quilotoa, pour voir la lagune qui est réellement magnifique.

Alors que je pensais attendre dans la voiture avec le chauffeur que je connais pendant la réunion de mon père, et bien non ! J’y suis allée avec lui. Donc j’ai pu assister à une de ses réunions et à une interview. J’ai pu remarquer qu’ici la différence de moyen est remarquable. Le journaliste, je ne sais pas si c’était d’une petite chaîne ou pas, semblait ne pas avoir du matériel haute gamme ( un trépied, un téléphone qui avait l’air pas très performant et un micro).
Ensuite nous sommes allés à un point de vue ou nous pouvions voir toute la ville en contrebas, c’était vraiment chouette.

Après avoir mangés tous ensemble nous sommes rentrés. J’ai trouvé que c’était une journée super. J’étais contente que le père m’ait proposé de venir avec lui.
Le vendredi, je suis allée à l’anniversaire d’une amie de terminale. C’était une soirée vraiment trop bien ou on a dansé, parlé, pris des photos.
Ce samedi 16 novembre, je suis allée avec mes parents puis j’ai rejoint des amis à une compétition de moto à laquelle mon frère participait.. J’ai trouvé ça plus chouette que le rallye de voiture. C’était plus dynamique et plus impressionnant.

Ici, dans ma ville, il y a la Mama Negra, une fête très importante, qui est divisée en 2 parties. Une se déroule au mois de septembre et l’autre au mois de novembre, la plus
importante. Je n’avais pas pu assister à la première mais je ne voulais absolument pas rater cette seconde date. C’était une occasion à ne pas manquer.
Le 23 novembre, j’étais donc présente avec ma famille. C’est quelque chose d’énorme, c’est sous forme d’un défilé. Il a duré je pense entre 3-4 heures, beaucoup de gens y participent. C’est comme un grand carnaval avec énormément de danses, des gens qui défilent par groupes pour danser avec des musiciens. C’est une fête un assez dangereuse car il y a énormément de monde et surtout parce que pour cette occasion les gens boivent beaucoup d’alcool.

Il y a 5 personnages principaux :
El Rey MORO
La Mama Negra
El Abanderato (le porte drapeau)
El capitan
El Angel della estrella
Et d’autres personnages secondaires comme celui-ci qui est un personnage qui procède à un acte qui porte chance.
Ils prennent des gens dans le public et j’ai pu y participer avec ma sœur.

Il y a aussi les hommes qui sont déguisés en femme (c’est très bien fait), ils sont très drôles.

Le lendemain à l’école, la dernière demi-heure le conseille étudiant à organiser un peu comme une soirée mousse. Dans la cour, ils lançaient des couleurs et avait un projecteur de mousse. C’était vraiment très chouette de s’amuser tous ensemble.

Quelques jours après le 25 novembre, nous avons commencé avec ma famille à décorer le sapin et la maison…Noel approche !
Pour l’avant dernier jour de ce mois de novembre, avec le lycée nous sommes allés à une rencontre entre lycées. Nous avons hurlé, porté le drapeau de l’école et défilé pour
représenter notre lycée. Il y a un lycée qui m’a immédiatement surpris et fait penser à vous, la France. Il avait un drapeau avec les couleurs de la France et il se nomme “le 14 juillet”, qui est une date très importante pour notre pays.

Puis l’après-midi, shopping avec ma future famille et l’autre fille d’échange puis le soir à une fête. Je vais aux fêtes avec les tercero, l’équivalent des terminales pour la France. Sinon cela fait 3 mois que je suis en Equateur. Comme vous pouvez le voir je fais pleins de choses.
Au niveau de mon espagnol, je comprends mieux mais surtout maintenant je parle. Je peux avoir une conversation sans problème même s’il faut toujours que les personnes utilisent des mots pas trop compliqués et qu’ils parlent lentement. Même mon rotary ici m’a complimentée et encouragée à propos des progrès que j’ai faits durant ce mois de novembre.
Voilà tout ce que j’ai eu l’occasion de vivre durant ce mois d’octobre et ce mois de novembre.

Joyeux noël et bonne année

Articles récents

Start typing and press Enter to search